Quelques aménagements à faire pour une maison plus écologique

Les défis environnementaux de notre planète nécessitent une prise de conscience écologique à tous les niveaux. Si les gouvernements à travers le monde multiplient des initiatives pour un fort impact à l’échelle global, chaque ménage est aussi encouragé à agir à son niveau pour s’inscrire dans la dynamique de la transition énergétique et de la préservation des ressources.

Quels sont les aménagements pratiques que vous pouvez facilement mettre en place pour avoir une maison plus écologique. Nous vous proposons à travers cet article certains aspects à prendre en compte.

Les dégâts de l’évolution et du gaspillage de ressources

La construction de maisons sans tenir compte des paramètres liés à l’écologie a déjà causé tant de dommages à l’homme et à son environnement. Que ce soit dans l’aménagement intérieur ou extérieur des maisons, l’éthique écologique ne semble pas être toujours respectée.

L’énergie électrique et le gaz sont constamment gaspillés. Par l’action humaine, l’eau des rivières, des mers devient polluée par des déchets solides et chimiques. Si cette tendance se maintient encore pour cinquante ans, l’humanité perdrait un nombre incalculable de ses ressources.

Des actions concrètes méritent donc d’être entreprises pour éviter le gaspillage afin de bien profiter de la maison, tout en préservant l’environnement.

Comment avoir un foyer plus écologique ?

Préserver les ressources en eauLes actions à entreprendre pour une maison plus respectueuse de l’environnement visent principalement une utilisation plus rationnelle des ressources telles que l’électricité, l’eau ou encore le gaz.

Économiser le gaz et l’énergie électrique

Avant toute chose, la construction de votre maison devrait prendre en compte les questions relatives à l’aération, au positionnement des pièces par rapport à la lumière naturelle ou à l’air ambiant nécessaire pour le bien-vivre dans la maison.

Toutes ces précautions visent à profiter des éléments naturels que sont l’air et la lumière en vue d’économiser ou de faire le moins possible usage des énergies fossiles. En plus de coûter cher, ces dernières ne prônent pas le développement durable puisqu’elles ne sont pas renouvelables. Sur ce blog de l’énergie renouvelable, vous en apprendrez davantage sur les divers moyens de s’inscrire dans la dynamique de la transition énergétique, en optant notamment pour l’électricité verte.

En France, 70,9 % d’énergie produite en 2020 est issue du nucléaire qui est considérée comme une énergie fossile. Les énergies que sont l’électricité et le gaz ont été depuis des années produites à partir du pétrole, du gaz naturel, du charbon, de l’uranium qui s’avèrent peu écologiques et très destructeurs de l’environnement. Ils émettent énormément de gaz à effet de serre, alors que beaucoup d’États ont signé des conventions visant à réduire leur empreinte carbone.

L’énergie renouvelable souvent qualifiée de propre, puisque respectueuse de l’environnement, provient quant à elle de sources telles que :

  • L’éolien
  • L’hydraulique
  • La géothermie
  • La biomasse
  • L’énergie solaire

Autrement dit, elle est produite à partir de la puissance du vent, de la force du courant d’eau ou énergie cinétique de l’eau, de la chaleur émise naturellement par la terre stockée dans le bas-sol, de la fermentation des matières organiques ou de la lumière du soleil.

Ces différentes sources d’énergie sont naturelles et inépuisables. En les privilégiant, on doit aussi choisir des ampoules économiques pour l’éclairage. Le matériel nécessaire pour produire de l’énergie à partir de ces sources est abondant et disponible sur presque tous les marchés.

De plus, l’aération naturelle des pièces d’une maison semble meilleure que l’air conditionné, car revenant moins chère et étant en plus de meilleure qualité. Le jardin ou l’espace vert peut constituer la solution au problème. Les plantes, les fleurs, qu’elles soient de jardin ou d’appartement, possèdent cette disposition naturelle d’épurer l’air surtout grâce à leur pouvoir de photosynthèse.

Préserver les ressources en eau

Préserver les ressources en eauLa bonne gestion de l’eau dans une maison constitue aussi un geste écologique. Première ressource naturelle vitale pour l’homme, l’eau potable doit être utilisée avec mesure. Des peuples de divers coins du monde en manquent énormément. Comment peut-on en faire l’économie à la maison ?

Tout d’abord dans toute la maison il faut régulièrement contrôler les fuites d’eau. Aux toilettes, le réservoir comporte deux boutons que l’utilisateur doit distinguer. Ils permettent de chasser l’eau en vue d’évacuer les excréments laissés dans la cuvette. Cependant beaucoup de personnes ignorent l’utilité des deux boutons et les appuient ensemble.

En pressant le plus petit bouton, on libère une petite quantité d’eau alors que le grand bouton permet de vider tout le réservoir. Ainsi, l’un et l’autre des boutons doivent s’utiliser suivant la quantité d’excréments présents dans la cuvette. L’observation de cette différence relève donc d’un geste écologique domestique.

À la douche, l’eau peut être puisée dans un récipient pour usage ou à défaut on peut contrôler la durée d’ouverture du robinet pour quantifier l’eau qu’on est en train d’utiliser. Par ailleurs, la mise en place à la maison d’un réservoir pour l’eau de pluie sera salutaire. Elle peut être récupérée pour usage que ce soit au jardin, aux toilettes, à la douche et pourquoi pas à la cuisine. C’est purement écologique !

À la cuisine, l’eau de cuisson peut être réutilisée comme engrais dans le potager ; ne pas laver la vaisselle sous le robinet, mais plutôt puiser l’eau de vaisselle à utiliser pour en connaitre et limiter la quantité.

Par ailleurs, l’initiative qui consiste pour les pays développés à se débarrasser régulièrement de leurs outils électroménagers usagers trop gourmands en énergie comme les cuisinières, les chauffe-eau, les fers à repasser, les postes téléviseurs pour les remplacer par d’autres plus performants, plus économiques et écologiques, est assez louable.

L’électroménager abandonné doit en principe être recyclé. Dommage que les pays du Tiers-monde notamment ceux d’Afrique continuent par se servir de ces déchets avec tous les risques que cela comporte pour l’environnement.

L’urgence d’une prise de conscience écologique

Il faut un changement de mentalités à tous les niveaux. Le sommet international sur l’environnement dénommé COP21 tenu à Paris en 2015 a pris de bonnes résolutions et donné des recommandations à chaque État parti à travers l’« Accord de Paris sur le climat ».

Si chaque État s’engageait réellement et concrètement pour le respect de cet accord, le monde en sortirait victorieux. Mais au niveau individuel, privilégier les énergies éolienne, photovoltaïque ou la biomasse aux énergies fossiles est à encourager. Il faut dans le même registre veiller à une utilisation plus modérée et plus rationnelle de l’eau dans les foyers.

Les actions pertinentes que nous mettons en place aujourd’hui pour la préservation de l’environnement sont probablement le seul moyen de léguer un monde vivable aux générations futures. Laissons-nous donc gagner par la fibre écologique, car la survie de la planète et l’avenir de l’humanité en dépendent grandement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *